Contact
haut de page

ACCRÉDITATIONS HeX

La norme ISO/CEI 17000 définit l'accréditation comme une «Attestation délivrée par une tierce partie, ayant rapport à un organisme d'évaluation de la conformité, constituant une reconnaissance formelle de la compétence de ce dernier à réaliser des activités spécifiques d'évaluation de la conformité ».

Cela se traduit par un contrôle de second niveau s'exerçant sur les laboratoires, les organismes d'inspection et les organismes certificateurs afin d'attester de leur compétence pour réaliser des étalonnages, des essais ou des inspections ou pour certifier des produits, des systèmes ou des personnes.

Les accords multilatéraux

Réseau Européen : Le BELAC est signataire de l'accord de reconnaissance d'EA (European Accreditation) qui couvre tous les domaines : essais, étalonnage, inspection, certification.

Réseau Mondial : le BELAC est signataire des accords de reconnaissance d'IAF (International Accreditation Forum) qui permet une reconnaissance internationale des certifications de systèmes et de produits et d'ILAC (International Laboratory Accreditation Cooperation) pour les laboratoires d’essais et organismes d’inspection.

Les différents accords de reconnaissance multilatéraux visent à reconnaître la compétence des organismes et des laboratoires accrédités hors de leurs pays d'origine dans tous les pays signataires desdits accords.

Ces MLA (MultiLateral Agreements) sont basés sur la reconnaissance mutuelle dans le but d’établir une équivalence des accréditations délivrées par les différents organismes nationaux.
Leur principe de fonctionnement est simple : toute prestation effectuée sous le couvert de l'accréditation d'un des signataires de l'accord est reconnue dans les pays de tous les autres signataires.
Ainsi, la finalité de ces accords est l’utilisation et l’acceptation des résultats fournis par les laboratoires et organismes accrédités y compris ceux établis dans d’autres pays. Ainsi, selon ILAC, l’objectif résumé par « testé une fois, accepté partout » peut devenir réalité.

Ainsi, par exemple, une entreprise belge accréditée par BELAC pourra faire valoir auprès d'un donneur d'ordres ou d'un client français, que le certificat qu'elle détient est aussi digne de confiance qu'un certificat délivré par l'organisme d’accréditation français, le Cofrac, via l'accord multilatéral européen.

Grâce à cette reconnaissance, les entreprises peuvent faire appel, en toute sérénité, aux organismes accrédités dans les pays signataires et, ayant «acheté» une prestation couverte par l'accréditation, elles n'ont pas à la faire valider à nouveau. C'est un soutien, un stimulant pour le développement des entreprises à l'international.

Distinction accréditation / certification

Si l'accréditation et la certification sont complémentaires et procèdent de la même méthodologie, elles n'ont pas les mêmes objectifs ni la même finalité. Il est donc important de les distinguer :

Accréditation

Reconnaissance par un organisme faisant autorité (obligatoirement le COFRAC en France et le BELAC en Belgique) qui prouve que votre structure est conforme aux exigences spécifiées dans la norme et est en plus compétente techniquement pour effectuer les examens spécifiques pour lesquels vous avez choisi de vous faire accréditer

Certification

Reconnaissance par un organisme reconnu et indépendant qui prouve que votre structure est conforme aux exigences spécifiées dans la norme.

Il faut donc bien différencier les approches.

Les laboratoires/organismes peuvent se faire vérifier et certifier selon la norme internationale de systèmes de gestion ISO 9001. Cette norme est très généralement utilisée par les fabricants et les organismes de services pour évaluer leurs systèmes de gestion de la qualité de leurs produits ou services. D’une façon synthétique, cette certification garantit que le système qualité s'améliore de façon continue.

Bien qu’étant effectivement un outil d’évaluation du management, l’ISO 9001 ne permet pas d’évaluer la compétence technique d’un fournisseur. Cela signifie que l’évaluation d’un fournisseur sur la base de l’ISO 9001 ne vous garantit pas que les résultats d’essais, d’inspection ou d’étalonnage soient justes et fiables.

Contrairement à la certification ISO 9001, l’accréditation d’un laboratoire est accordée selon des procédures et des critères qui ont été particulièrement développés pour déterminer la compétence technique. Des évaluateurs techniques spécialisés procèdent à un examen minutieux de tous les facteurs qui, en laboratoire, ont une incidence sur la production de données d’essai et d’étalonnage. Ces critères sont fondés sur des normes acceptées au niveau international telles que l’ISO/IEC 17025.

L’accréditation vise donc à faire reconnaître non seulement que le postulant est organisé, mais aussi qu’il exerce son activité selon une déontologie et des règles de l’art internationalement acceptées (impartialité, indépendance, compétence technique).

L’accréditation va donc plus loin que la certification en apportant, outre la reconnaissance de la conformité du système qualité, celle de la compétence des personnels, hommes et femmes du laboratoire/organisme concerné.

Des laboratoires se posent la question de savoir s’il est plus opportun de se faire accréditer que de se faire certifier. La réponse est claire : l’accréditation est un concept plus fort que celui de la certification puisqu’il reconnaît la compétence ; il est donc plus approprié pour un laboratoire de se faire accréditer s’il veut donner la confiance nécessaire à la réalisation de ses « essais » (analyses).

Pourquoi est-il important, pour un laboratoire de se faire accréditer ?

L’accréditation permet d’évaluer les compétences techniques des laboratoires quand il s’agit d’effectuer des types particuliers d’essai, de mesure et d’étalonnage. Elle représente en outre une reconnaissance formelle accordée aux laboratoires compétents, ce qui permet aux consommateurs de trouver et de choisir des services fiables d’essai, de mesure et d’étalonnage qui répondent à leurs besoins.

Les objectifs et avantages d’une démarche d’accréditation sont :

  • l’instauration d’une confiance entre le client et le laboratoire accrédité dans la qualité des prestations réalisées,

  • l’assurance pour le client que les données d’essai, d’étalonnage et de mesure que leur fournit le laboratoire accrédité sont exactes et fiables,

  • l’assurance du maintien et d’une évolution des compétences techniques du laboratoire accrédité,

  • l’assurance de la validité et la pertinence des méthodes d’essai employées,

  • la traçabilité des mesures.

L’accréditation de laboratoire : obligation ou choix volontaire ?

De plus en plus fréquemment, l’accréditation tend à se développer dans le domaine règlementaire. Elle est alors exigée par les Pouvoirs Publics comme un préalable pour l’application d’une réglementation nationale. Par exemple, en France, les Laboratoires de Biologie Médicale (LBM) ne peuvent réaliser d'examen de biologie médicale sans accréditation. À l'horizon 2016, tous les laboratoires de France devront être accrédités par le COFRAC. Aucune autre alternative n’est alors possible. Néanmoins, le recours à l’accréditation reste, à l’origine et par essence, de nature volontaire. La motivation d’un laboratoire pour l’obtention d’une accréditation réside dans le souhait de faire reconnaitre ses propres compétences techniques par les organismes accréditeurs exigeants et vis-à-vis d’autres prestataires/concurrents.

C’est sur cette base volontaire que HeX a obtenu en 2011 son accréditation ISO 17025 qui lui permet d’assurer :

  • un système de Management Qualité conforme aux exigences de l’ISO 17025,

  • un programme de maîtrise de la compétence technique du personnel,

  • la validité et la pertinence des méthodes d’essai,

  • l’utilisation d’équipements sélectionnés, étalonnés et maîtrisés,

  • un milieu pour la réalisation des essais approprié,

  • la manutention et le transport maîtrisés des échantillons soumis aux essais,

  • l’assurance de la qualité des données d’essai et d’étalonnage.

Laboratoire d'essais ISO 17025

  • ISO/CEI 17025 est une norme internationale édictée par l'ISO et par la CEI en 2005 qui spécifie les exigences de qualité et de compétence propres aux laboratoires d’essais et d'analyses.

  • Retrouver notre scope d'accréditation à partir du site www.belac.be puis en sélectionnant la partie « Laboratoires d'essais (TEST) » et enfin en cherchant dans la liste des sociétés « Hygiene & Expertise SPRL ».

www.belac.be

Organisme d'inspections ISO 17020

  • ISO/CEI 17020 est une norme internationale édictée par l'ISO et par la CEI en 2012 qui spécifie les critères généraux pour le fonctionnement des différents types d’organismes procédant à l’inspection.

  • Retrouver notre scope d'accréditation à partir du site www.belac.be puis en sélectionnant la partie « Organisme d'Inspection (INSP) » et enfin en cherchant dans la liste des sociétés « Hygiene & Expertise SPRL ».

www.belac.be